Gamestorming : comment jouer pour innover ?

Gamestorming : comment jouer pour innover ?

L’innovation est un concept vague que l’on peut appréhender de manière triviale comme le fait de créer ou de faire quelque chose de nouveau, qui n’a jamais été réalisé auparavant. Pour atteindre un tel objectif, l’on peut s’appuyer sur différentes méthodes de génération d'idées. Parmi les plus connues, on ne peut ne pas citer le brainstorming, lequel demeure jusqu’à aujourd’hui le moyen le plus puissant pour collecter le maximum d’idées en un minimum de temps. Son efficacité a déjà été éprouvée à l’occasion de son application dans divers domaines et aussi dans de nombreuses entreprises. Toutefois, on ne peut pas nier le fait que cette méthode rencontre certaines limites !

C’est la raison pour laquelle l’on doit toujours chercher à la combiner avec d’autres techniques ou du moins l’enrichir afin d’avoir des résultats encore plus probants. Dans cet article, nous allons donc vous parler d’une méthode dérivée du brainstorming, qui partage le même principe, mais diffère en ce qui concerne les techniques adoptées. On parle notamment ici du Gamestorming, un concept que l’on peut qualifier de récent, mais qui a tout de même déjà fait ses preuves.

 

Le Gamestorming en quelques mots

À noter que la culture gamestorming est apparue dans les années 1970 dans la Silicon Valley.

Comme son nom le laisse clairement entendre, le gamestorming nous vient de deux mots différents : « game » et « storming ». Le premier, comme vous le savez déjà certainement, fait référence au jeu. Le terme « storming » fait quant à lui référence à la prise d'assaut d'une position militaire par un commando ou un ensemble de combattants.

De façon simpliste, on peut appréhender le gamestorming comme l’application des codes du jeu aux techniques du brainstorming ou encore le brainstorming par le jeu.
En effet, cette méthode permet de booster davantage la créativité et la génération de nouvelles idées en changeant tout simplement les règles régissant les interactions. Bien évidemment, quelques accessoires sont nécessaires dans la mise en œuvre du gamestorming.

 

Focus sur le livre « Gamestorming, Jouer pour innover »

Le livre intitulé « Gamestorming, Jouer pour innover » énonce les principes du gamestorming et évoque les démarches à suivre pour son application.

Dans cet ouvrage écrit par Dave Gray, James Macanufo et Sunni Brown, vous pouvez accéder à plus de 80 jeux de gamestorming. Ils s’accompagnent d’explications détaillées et s’illustrent même de dessins et croquis, ce qui vous permettra de mieux comprendre les démarches du gamestorming et trouver ainsi facilement solutions aux problèmes auxquels vous êtes confrontés.

Parmi les avantages du gamestorming que ce livre met en avant, on peut citer les éléments suivants :

  • Des solutions pour les conflits
  • L'amélioration de l’engagement grâce aux jeux d’équipe
  • Identification rapide des sources des problèmes et des solutions correspondantes
  • Amélioration de l’efficacité des réunions
  • Transformation du travail collaboratif
  • Amélioration de la compréhension des attentes des clients grâce aux jeux de rôle
  • Génération de nouvelles idées

 

Les différentes techniques de créativité du gamestorming

Le gamestorming est avant tout un concept. Autrement dit, on ne peut pas l’appliquer en tant que tel. Il existe de nombreuses techniques de gamestorming, dont les plus connues sont les suivantes :

 

L’anti-problème

Il s’agit d’un jeu qui consiste à retourner le problème auquel on est confronté afin de mieux le résoudre. Pour ce faire, les participants doivent se focaliser sur les solutions applicables à l’anti-problème. Le but recherché est de trouver des idées de solution qui peuvent s’appliquer au problème initial.

 

Le Fishbowl

C’est un jeu simple qui met en scène deux cercles de différentes tailles dans lesquels les participants sont répartis. Ceux qui se trouveront dans le petit cercle s’adonneront à une séance de brainstorming afin de s’échanger des idées. Les participants placés dans le grand cercle se limiteront en revanche à observer et à prendre des notes.

 

Le feu de camp

Comme son nom le laisse deviner, cette technique met les participants dans la même situation que lors d’un feu de camp. Le but est ici de les inciter à raconter une histoire, mais pas n’importe laquelle. L’histoire en question doit suivre un certain ordre de mots clés que les participants ont listé à l’occasion d’un brainstorming.

 

Le Mood Board

Cette technique est utilisée quand on souhaite connaître l’état d’avancement d’un projet. Comme son nom l’indique, elle consiste en un tableau d’humeur où les participants devront développer un concept et réaliser une première version de la solution.

 

L’Esprit, Main, Cœur

Le but est ici d'analyser le sujet sous différents angles. Cela part de trois concepts : l’Esprit qui permettra de déterminer la logique ou le sens que l’on souhaite offrir au projet ; la Main qui permettra de se faire une idée sur l’applicabilité du concept ; le Cœur qui permettra de susciter de l’émotion à partir de la nouvelle idée.

 

La carte d’empathie

Cette méthode vise à cerner le profil d’un client et de savoir quel utilisateur sera plus intéressé par le produit que l’on vend. La focalisation des attentions sur « l’individu » est ici la règle et les participants vont être invités à analyser les caractéristiques d’une personne en particulier. Et comme on parle ici d’empathie, il faut savoir se mettre à la place du personnage que l’on souhaite étudier.

 

Le hors-bord

L’objectif de ce jeu est de savoir si votre produit ou votre offre correspond à ce que les clients recherchent. Pour cela, il faudra mettre l’accent sur les points négatifs du produit afin de valoriser ensuite les points d’amélioration. Ici, il faudra faire attention puisque le but n’est pas de résoudre les problèmes, mais plutôt de les décrire.

 

En plus d’être ludique, le gamestorming est un excellent outil pour innover. Il suffit de l’appliquer dans les normes et pour cela, vous avez besoin du livre précité, lequel vous détaillera les démarches à suivre et les types de jeux à faire en fonction du problème qui se pose.

Eddy Andriamanalina

Ne partez pas, ces articles devraient vous intéresser :

 

 

 

 

Vous souhaitez innover ?

Recevez des conseils, des méthodes et des outils pour booster votre créativité et innover !

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de l'innovation !

Merci d'entrer votre email ci-dessous :


Abonnez-vous à la newsletter de l'innovation !