Innovation fractale : Innover à l’envers pour s’adapter à de nouveaux marchés

Innovation fractale : Innover à l’envers pour s’adapter à de nouveaux marchés

Pour conquérir de nouveaux marchés et prendre l'avantage sur ses concurrents, il faut savoir innover. Néanmoins, cela ne passe pas toujours par l'utilisation d'une technologie révolutionnaire ou une invention surprise, on peut aussi réussir grâce à l'innovation fractale ou l'innovation à l'envers.

 

Le dilemme de l'innovation

S'il n'existe pas un seul type d'innovation et une seule manière d'innover, les différentes méthodes, dont certaines ont été déjà évoquées dans nos précédents billets, ont certainement au moins une chose en commun. Il s'agit d'un état d'esprit "Thinking Outside The Box" - (avoir une vision originale ou divergente ou encore réfléchir en dehors des sentiers battus), également couplé à une certaine prise de risque.
Cependant, lorsque la concurrence est rude et que se livre une lutte sans merci sur le marché dans lequel on évolue (voir la stratégie Océan bleu), comment s'en sortir ? Où trouver les ressources et les idées pour prendre l'avantage et se démarquer ? Toute tentative d'innovation, toute opportunité à créer ou à saisir vient avec son lot de challenges et de défis :

  • Quel levier l'entreprise doit-elle actionner pour réussir son innovation, à court terme et à long terme?
  • Quelles sont les ressources (de gestion, financières, etc.) disponibles et à mettre en œuvre pour gérer l'évaluation et l'introduction de l'innovation ?
  • Et comment prioriser et séquencer l'adoption de l'innovation, dans une entreprise dont les process sont complexes et interconnectés ?

 

Pas qu'une seule façon d'innover

La réponse à ces questions dépend bien sûr de la taille de l'entreprise, de son expérience, de son secteur d'activité, des moyens, de sa position sur le marché, etc. En effet, il n'y a pas qu'un seul type d'innovation qui fonctionne et il faut bien sûr adopter la méthodologie qui convient à son entreprise.

 

Dix types d'innovation

Jay_Doblin

Jay Doblin

Jay Doblin, designer industriel et expert des méthodes de design et de system thinking, liste dix types d'innovation, regroupées en trois grands groupes, en fonction de la stratégie et de l'orientation du projet :

  • La Configuration ou Gestion Interne de l'entreprise : innovations basés sur le Modèle de profits, Réseau, Structure, Processus
  • L'Offre de produits et/ou de services : basée sur la Performance, le Système
  • L'Expérience client/ Interaction entreprise-clients : Services, Canaux, Marque, Engagement

 

Deux visions classiques de l'innovation

D'une manière plus idéologique, il a été proposé deux typologies d'innovation : l'innovation de rupture et l'innovation incrémentale. La première modifie profondément un système ou un processus existant tandis que la seconde se développe par une amélioration continue d'un système existant.
Dans le domaine industriel, ces deux visions peuvent être éclatées en quatre types d'innovation : incrémentale, architecturale, modulaire ou radicale en fonction du degré de changement apporté et de l'axe amélioration/modification de l'architecture et des composants de fabrication existants.

L'innovation fractale, c'est donc le nom donné à un autre type d'innovation qui ne rentre pas totalement dans les définitions des philosophies d'innovations industrielles. En effet, elle se définit par une stratégie de redéfinition du produit (conception et production, commercialisation, etc.) et un redimensionnement de son positionnement.

Innover à l'envers

Source : Dunod.com

Dans le livre, "Innover à l'envers : Repenser la stratégie et la conception dans un monde frugal", les professeurs et chercheurs français Christophe MidlerBernard JullienYannick Lung apportent une définition plus explicitée de l'innovation fractale. Ils l'opposent au kaizen (ou amélioration continue - d'un produit existant -) en précisant que l'innovation fractale apporte une sorte de rupture en proposant un nouveau produit, utilisant certes les compétences et méthodes de conception existantes, mais se basant sur des contraintes extérieures : concurrence et clients.

 

 

Exemple de Renault pour l'innovation fractale

En décortiquant la stratégie de Renault et le succès des gammes Logan, puis la gamme Kwid, le livre met l'accent sur un nouveau type d'innovation des grandes firmes : l'innovation à l'envers. Une stratégie originale et utilisant les compétences connues par le constructeur automobile français.
Innover ce n'est plus seulement aller le plus haut possible. On peut "innover par le bas" et ce parce qu'on s'adapte au contexte du marché dans lequel on évolue, que ce soit en maitrisant les codes de la concurrence et les contraintes des potentiels consommateurs.

L'histoire du projet de la Kwid raconte la politique de Renault de conquête des marchés émergents, tels que l'Inde, en s'adaptant à leurs spécificités mais aussi en adoptant une stratégie interne de réorientation :

Les habitants de pays émergents n'ont pas tous les moyens de se payer les modèles incluant les dernières évolutions technologiques de l'automobile ?

Pas de problème, Renault leur fournit une voiture de qualité à la hauteur de leur budget avec la Renault/Dacia Logan ! Cette dernière a d'ailleurs eu un succès international au-delà des zones initialement ciblées !
C'est exactement la même stratégie qui a été adoptée pour la Kwid, fabriquée en Inde et vendue encore moins cher que les modèles de Dacia ! Renault identifie les besoins précis des consommateurs et y répond en leur apportant ce dont ils ont besoin, se dépouillant du superflu : les services de confort, de gadgets technologiques ou encore de superpuissance qui finissent par gonfler les coûts de production et à posteriori du produit commercialisé.
Par le biais de son chef projet 2ASDU, pilotant depuis l'Inde, Gérard Detourbet (ayant travaillé sur la Dacia), Renault se plie aux contraintes du pays, aux habitudes des automobilistes indiens, travaillent avec des designers locaux, bousculent ses habitudes et renie même certaines conclusions de ses ingénieurs européens. Les coûts de production sont également réduits, un investissement est fait sur la conception d'un nouveau moteur pour la future voiture en tablant sur une rentabilité immédiate du véhicule pour l'amortir rapidement.

L'histoire de la Kwid montre comment on peut innover en prenant à contre-pied les processus et idées établies, se dépouiller des coûts inutiles. Même si certains parlent d'innovation par le bas ou low-cost, ce type d'innovation ne rechigne pas sur la qualité.

 

Innover par le bas : Comment ?

L'exemple de la Kwid et la manière dont le projet a été mené à bien ont permis à Midler et ses acolytes de déduire trois éléments importants pour rendre possible une innovation fractale :

  • L'ingénierie concourante : engager tous les acteurs d'un projet simultanément dès sa genèse, dans le but d'obtenir une bonne compréhension globale du projet et une grande motivation des ressources humaines.
  • Le management intrusif : fixer un objectif et s'y tenir coûte que coûte, en gardant la motivation et l'efficacité des troupes par un suivi minutieux et régulier, sans rien renier du projet, malgré les contraintes.
  • Une gouvernance de projet forte qui couplé aux deux premiers éléments permet de tenir le cap jusqu'à l'aboutissement du projet.

Bien sûr, tout cela implique une bonne connaissance ou du moins une bonne analyse de l'environnement et du marché visé. Dans ce sens, il est intéressant de voir comment une institution est capable de réorienter son objectif en s'adaptant et en menant à bien un projet d'innovation ambitieux.

Pour résumer le livre , l'Innovation à l'envers c'est mener "une stratégie d’innovation «low end» qui introduit des compromis originaux entre valeur d’usage et coût des produits, ouvrant les marchés à des clients nouveaux, jusqu’ici délaissés par les innovations trop coûteuses et complexes".

Eh oui, grâce à l'innovation fractale, on peut aussi innover par le bas et avoir des résultats fructueux.

Niko Nado

Ne partez pas, ces articles devraient vous intéresser :

 

 

 

 

Vous souhaitez innover ?

Recevez des conseils, des méthodes et des outils pour booster votre créativité et innover !

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de l'innovation !

Merci d'entrer votre email ci-dessous :


Abonnez-vous à la newsletter de l'innovation !