Innovation : mettez la main à la pâte avec le « Learning by doing » !

Innovation : mettez la main à la pâte avec le « Learning by doing » !

 

"Si quelqu'un vous donne une incroyable opportunité mais vous n'êtes pas sûr de pouvoir y arriver, dîtes oui ! Puis vous apprendrez comment y parvenir plus tard !" Cette citation de Richard Branson, fondateur de groupe Virgin, résume à elle-seule la philosophie du "Learning by doing", que l'on peut traduire en français par "apprentissage par l'action". Mais en fait, en quoi cela consiste ?

 

Un bon vieux concept

Apprendre par la pratique, cela n'est pas un concept nouveau. Déjà dès l'antiquité, Aristote disait que "ce que nous devons apprendre à faire, nous l'apprenons en le faisant." Et au fil des évolutions et révolutions industrielles et technologiques, l'Homme a construit et innové par la pratique, les tests, les échecs … Sont ainsi nés beaucoup d'innovations et de produits de notre quotidien.

Comme le laisse entendre son nom, l'apprentissage par la pratique consiste à se servir de ses propres expériences et de ses propres actions plutôt que de s'appuyer sur de la pure théorie. Elle englobe plusieurs idées tournant autour de "essayer pour voir", "tester pour savoir", "apprendre de ses erreurs", l'amélioration continue, l'expérience pratique, etc.

Dans la vie de tous les jours nous essayons tous d'appliquer toutes les informations et les théories que nous recevons par la formation, la lecture, etc. Mais, une chose est d'écouter quelqu'un nous enseigner une méthodologie en nous disant que "ça marche"; et une autre est d'appliquer ces connaissances théoriques à une situation de la vie réelle, de réellement vérifier par nous mêmes si ce qui a été appris fonctionne vraiment.

Children learning by doing

Source : Warren County Schools

Aussi, ce concept ancien a aussi été appliqué et a servi l'évolution industriel (automobile, aviation etc.) , et notamment par Henry Ford au cours du siècle dernier, améliorant à chaque fois le cycle et le coût de production de sa Ford T. Toujours au début du siècle dernier, le "Learning by doing" aura été appliquée dans l'éducation via la pédagogie par l'expérience aux États-Unis par John Dewey ou en Europe par Maria Montessori au travers de la pédagogie Montessori.

Il faudra attendre les années 80 pour voir la théorie du Learning by doing "méthodisée" et réellement utilisée pour expliquer des tendances économiques, voire comme méthode de stratégie de business, encourageant l'entrepreneuriat et l'innovation, notamment par des économistes tels Kenneth Arrow ou Robert Lucas.

 

Learning by doing et innovation

Les principes premiers de l'apprentissage par l'action font intervenir, entre autres, l'intelligence collective, les méthodes d'idéation collaborative, la pratique et l'action en groupe, etc. ; que nous avons abordés dans nos précédents articles.

Favorisant l'entrepreneuriat et le fait de "mettre la main à la pâte", ce concept est parfaitement compatible avec tous les types d'innovation. Autres atouts du Learning by doing en rapport avec l'innovation : la pluridisciplinarité, l'entraide, la flexibilité. Elle se centre sur l'humain, s'articule autour du produit, s'intègre dans le design et l'économie circulaire.

 

Intelligence Collective : Pour rappel, c'est la capacité d'un groupe à collaborer efficacement ensemble.

Développer la créativité en utilisant des outils de collaboration, en écrivant les idées, dessinant des prototypes ou des schémas, etc. L'apprentissage par l'action peut ainsi intervenir dans le visual management.
C'est par la visualisation et l'expérience qu'on imagine et évalue les projets d'innovations.

 

La pratique et l'action en groupe : Revenons ici sur le hackathon et les Fab Labs.

  • Le premier concept, le hackathon, est souvent défini comme le marathon de l'innovation. En effet, le temps d'une à deux journées, des personnes de différents backgrounds et compétences se retrouvent pour travailler sur des produits innovants, souvent en rapport avec la technologie ou l'informatique, mais pas seulement. Développer des idées, créer un prototype, tester sa viabilité, l'améliorer, etc. Tout cela en un court temps. Le hackathon favorise le Learning by doing : on apprend de ses erreurs, des bugs de son application, etc., et on en fait une nouvelle version, améliorée, et dépouiller des faiblesses et dysfonctionnements initiaux.
  • Les Fab Labs, eux, vont encore plus loin. Ce sont des laboratoires prônant le Do It Yourself et le prototypage ; en d'autres termes de véritables ateliers de fabrication (Fabrication Laboratory). Créés et cadrés par la MIT (Massachusetts Institute of Technology) et sa Fab Foundation, ils sont un lieu de création, de prototypage et de production.
Fab lab

Source : Fablabtulsa

Les Fab Labs, tout comme les Makerspaces, sont des espaces donnant accès à des outils technologiques et industriels (ordinateurs puissants, imprimantes 3D, outils de modélisations, logiciels open source, etc.) à des entrepreneurs, à des particuliers ou des startups. Ces derniers peuvent ainsi produire et donner vie à leurs idées et leurs produits. De cette manière, il est plus facile de faire des démonstrations et des essais qui permettront de noter les imperfections afin de les améliorer rapidement dans une prochaine version.
Le principal avantage de lieux comme les Fab Labs est surtout l'économie de coûts de production et de tests d'un produit.

 

Apprendre des résultats

Comme dit l'adage, "on apprend tout le temps" ou encore pour encourager la prise de risques "seuls ceux qui ne font rien, ne font pas d'erreurs". Le Learning by doing promeut l'amélioration continue des compétences et des connaissances. Une entreprise dont le produit ou le service est performant et prospère ne s'endort pas sur ses lauriers mais recherche par différents moyens d'apporter des améliorations, même subtiles. L'apprentissage par la pratique passe par 4 étapes qui s'imbriquent de manière circulaire : Expérimentation, Compréhension, Planification, Action.

Learning by doing stages

Source : Audreyjammes

Néanmoins, si l'apprentissage par la pratique et l'expérience peut s'avérer payant dans de nombreux environnements, on ne peut pas dire que ce soit la panacée. Si vous souhaitez innover dans un secteur qui a déjà vu passer des concepts et des idées similaires, avant de passer directement à l'action, prendre en considération l'expérience des autres ne serait pas de trop. Apprendre par la pratique et sa propre expérience, c'est bien, mais se servir aussi des expériences d'autrui, c'est mieux. En effet pourquoi répéter les erreurs déjà commises avant vous ?
Enfin, un moyen pertinent de mesurer l'apport de l'apprentissage par l'action est l'analyse de la progression des résultats. Quels ont été les résultats obtenus lors du premier test ? Quels sont les résultats maintenant ? Pouvons-nous améliorer les résultats la prochaine fois ? Comment optimiser les résultats ? Etc. Autant de questions qui doivent servir de mesure du Learning by doing.

De manière générale, les résultats sont la réelle mesure de ce que nous faisons dans la vie. Et ces résultats peuvent avoir une signification à des degrés divers pour différentes personnes. Cela peut être gagner plus d'argent, améliorer la performance, la productivité, réduire les coûts de production -ou de distribution-, établir son image de marque, etc.

Ces résultats tendent à être plus concrets dans des situations réelles et influencent les décisions stratégiques à prendre ensuite. Ils permettent ensuite de réorienter la stratégie de management. C'est donc une raison supplémentaire d'apprendre par l'action : guider notre apprentissage et nos actions futures.

 

En conclusion, les erreurs sont inévitables lorsqu'on entreprend, et dans la plupart des cas de figures, les grands hommes d'affaires ont réussi en partant de pas grand choses. Leurs connaissances théoriques étaient incomplètes. Aussi, il ne faut pas hésiter à adopter l'état d'esprit du Learning by doing car comme le schématise bien Richard Branson "On n'apprend pas à marcher en suivant des instructions ; mais en effectuant la démarche, en tombant, puis en recommençant". Learning by doing, oui mais intelligemment.

Niko Nado

Découvrez également :

 

 

 

 

Vous souhaitez innover ?

Recevez des conseils, des méthodes et des outils pour booster votre créativité et innover !

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de l'innovation !

Entrez votre email ci-dessous :


Abonnez-vous à la newsletter de l'innovation !