La méthode Six Sigma pour améliorer les processus et innover !

La méthode Six Sigma pour améliorer les processus et innover !

 
L’innovation est un élément essentiel pour qu’une entreprise puisse bien avancer. Cela, tous les dirigeants en sont conscients et font leur possible pour aller dans ce sens. Toutefois, cela est difficile (voire impossible) sans stratégie ! C’est pourquoi la plupart des grandes entreprises de nos jours procèdent avec méthode et stratégie dans le développement de leurs activités. Tel est par exemple le cas de Motorola qui, dans les années 80, a mis au point ce que l’on appelle la méthode Six Sigma. Cette technique est un succès et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle d’autres groupes industriels l’ont repris pour pouvoir aussi l’appliquer et profiter de ses avantages.
Vous aussi, vous aimeriez en savoir davantage sur la méthode Six Sigma ? C’est une excellente idée ! Elle peut en effet vous être d’une très grande utilité dans l’amélioration et le développement des activités que vous entreprenez. Pour vous aider, nous allons vous parler dans cet article de tout ce qu’il faut savoir sur la méthode Six Sigma. Et pour cela, nous allons commencer par une petite définition.

 

Méthode Six Sigma : de quoi parle-t-on exactement ?

Mikel J. Harry

Mikel J. Harry

La méthode Six Sigma est une méthodologie mise au point par Mikel Harry, un ingénieur de la compagnie Motorola dans les années 80. Elle est née dans un contexte assez particulier. En effet, durant cette période, la firme américaine avait d’énormes soucis de satisfaction client. C’est ainsi qu’elle a élaboré cette méthode, le but étant d’optimiser les processus de fabrication des produits.
Pour ceux qui ont des notions en statistiques, le terme « Sigma » ne devrait pas vous être étranger. Il s’agit en effet d’un écart type, c'est-à-dire l'intervalle autour de la moyenne des éléments analysés. La méthode Six Sigma consiste donc à réduire le plus possible les possibilités de variations et de défauts des éléments du process étudiés pour qu'ils s'inscrivent dans un intervalle allant jusqu'à 6 fois l'écart type. Cela permet par conséquent d’obtenir des produits fiables.

Grâce à ses nombreux atouts, elle s’applique de nos jours dans un grand nombre de domaines dont la gestion des affaires, la résolution des problèmes et bien d’autres encore. Mais comme elle est surtout utilisée dans le domaine de la satisfaction client, la méthode Six Sigma repose sur deux principaux axes :

  • Les avis des clients : pour les obtenir, on utilise ici plusieurs techniques, dont les sondages et les questionnaires de satisfaction.
  • Les données provenant de différents indicateurs, dont les ventes, la fidélité et les statistiques.

 

Quel est l’intérêt de la méthode Six Sigma ?

motorola logo

La méthode Six Sigma est aujourd’hui très utilisée et il y a bien des raisons pour cela. Si elle a su attirer un grand nombre d’utilisateurs, c’est avant tout grâce aux multiples avantages qu’elle présente.

Elle permet dans un premier temps d’assurer une amélioration rapide et continue des process en procédant par élimination de la variation. Ce qui contribue à améliorer les process eux-mêmes, mais aussi les produits et services fournis par l’entreprise. La réduction des coûts constitue également un avantage considérable et bien sûr, la satisfaction des clients sera au rendez-vous.

 

Les Axiomes Six Sigma

La méthode Six Sigma repose sur six axiomes bien définis :

  • Tous les process possèdent de la variabilité ;
  • Chaque variabilité est associée à des causes spécifiques ;
  • Les causes en général sont peu nombreuses ;
  • La connaissance des causes devrait permettre de les contrôler ;
  • Les conceptions doivent donner naissance à des process solides aux variations restantes ;
  • Cela est vrai pour les process, les produits, les transferts, les services.

 

Application de la méthode Six Sigma

Pour appliquer efficacement la méthode Six Sigma, il faudra passer par 5 étapes. Afin de mieux les retenir, on les a contractés dans l’acronyme « DMAIC » qui se développe en anglais par : Define, Measure, Analyse, Improve, Control. En français, on obtient Définir, mesurer, analyser, améliorer, maîtriser.

Pour que la méthode soit efficace et atteigne le but escompté, il est nécessaire de bien suivre ces étapes :

  • Définir : dans cette première étape, il est question de définir le projet ainsi que le processus que l’on souhaite améliorer. Il conviendra également d'identifier les différents gains et d'essayer de comprendre ce que les clients attendent ainsi que les Critical To Quality (CTQ) que l’on connait également sous le signe Yi. C’est aussi dans cette première étape que procède à l’identification des facteurs influents du processus ou Xi.
  • Mesurer : cette seconde étape consiste à mettre le process sous monitoring afin de mesurer les Yi et les Xi en même temps. Mais auparavant, il faudra vérifier la capabilité des processus de mesure (R&R, kappa).
  • Analyser : il faudra ici analyser les données afin d’identifier les facteurs Xi qui influent le plus sur les Yi.
  • Améliorer : déterminer les actions qu’il faudra mener pour améliorer les Xi les plus influentes. Ici, on peut se servir de différents outils comme les plans d’action AMDEC ou poka yoke par exemple.
  • Maîtriser : pour la cinquième et dernière étape, il faudra élaborer des outils pour piloter le processus.

Ces étapes doivent nécessairement être respectées pour que la méthode Six Sigma puisse être efficace. Et d’ailleurs, en fonction de vos objectifs, il est aussi possible de l’associer avec d’autres méthodes. C’est par exemple de cette manière que l’on a pu obtenir le « Lean 6 Sigma » et le « Design for 6 Sigma ».

 

Le « Lean 6 Sigma » et le « Design for 6 Sigma »

Comme nous venons de le dire dans le paragraphe précédent, il s’agit de méthodes issues du Six Sigma. En ce qui concerne le « Lean 6 Sigma », c’est une méthode qui permet d'améliorer spécifiquement le processus de production en éliminant tout ce qui est superflu. Elle permet par exemple de réduire les temps de travail et les temps d’attente. Cela va se traduire par la suite par une plus grande efficacité.
Par ailleurs, le « Design for 6 Sigma » se présente comme la méthode Six Sigma, mais il s’oriente plus vers la création de nouveaux processus ou de nouveaux produits. Celle-ci intervient surtout quand l’amélioration d’un processus n’est plus possible alors qu’il ne répond pas aux attentes des clients.

 

Bref, dans l’ensemble, la méthode Six Sigma est un excellent outil pour améliorer le mieux possible un processus ou un produit. Comme nous l’avons répété dans cet article, son but ultime est la satisfaction des clients. Toutefois, afin que cela soit efficace, il est important de suivre les méthodes proposées et de les appliquer comme il faut.

Eddy Andriamanalina

Ne partez pas, ces articles devraient vous intéresser :

 

 

 

 

Vous souhaitez innover ?

Recevez des conseils, des méthodes et des outils pour booster votre créativité et innover !

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de l'innovation !

Merci d'entrer votre email ci-dessous :


Abonnez-vous à la newsletter de l'innovation !