Intelligence collective : l’union fait l’innovation !

Intelligence collective : l’union fait l’innovation !

 

D'une notion philosophique et scientifique inspirée de la nature, s'est développé un concept d'innovation qui consiste à faire profiter de manière optimale à la collectivité des compétences intellectuelles de chacun de ses membres.

 

Intelligence collective : définitions

Intelligence-collective-bulle

D'un point de vue théorique, l'intelligence collective est la résultante de l'intelligence partagée par un groupe au travers des diverses interactions (collaboration, efforts collectifs ou la saine concurrence, …) entre chacun des individus qui le compose. En d'autres mots, c'est la capacité d'une communauté de personnes à être plus efficientes ensemble que les plus intelligents de ses individualités elles-mêmes.
L'intelligence collective-Pierre LévyDans son livre L'intelligence collective. Pour une anthropologie du cyberespace en 1994, le philosophe et chercheur français, Pierre Lévy la définit comme une intelligence qui est "partout distribuée, sans cesse valorisée, coordonnée en temps réel, qui aboutit à une mobilisation effective des compétences". Il ajoute que ce concept se base sur deux principes :

  • chaque humain dispose de son propre intellect qu'il peut utiliser à bon escient
  • il existe donc une intelligence collective plus forte et plus effective, en incorporant tous les savoirs individuels.

Cette dernière forme ne se met pas en place spontanément mais se construit au fil du temps, en surmontant les épreuves et les dissensions et en résistant, voire en s'adaptant à l'environnement.
L'intelligence collective, c'est donc la capacité d'un groupe (d'une entreprise) à collaborer efficacement ensemble.

 

Notion d'intelligence collective dans la nature

Avant d'être décrite par Lévy, puis démocratisée grâce à Internet, la notion d'intelligence collective était déjà superbement exécutée dans la nature aux travers du règne animal et étudiée en détail par les scientifiques, notamment en sciences naturelles… Prenez l'exemple des fourmis ou encore des termites, des abeilles et d'autres types d'insectes dits sociaux.

Intelligence collective fourmis
Bien que chaque fourmi prise individuellement dans une colonie ne présente pas nécessairement de capacité cognitive importante, son intégration dans la communauté se fait par le biais d'interactions avec les autres, via des signaux, dans un cadre et des rôles plus ou moins définis. Le but principal de ce travail collaboratif chez ce type d'insectes étant de résoudre des problèmes, mais aussi d'optimiser l'énergie et la force.
Jusque là, un secteur avait parfaitement intégré le principe d'intelligence collective en étudiant dans le détail ces comportements des insectes sociaux ou d'autres animaux communautaires : l'ingénierie, et plus tard l'informatique (algorithmique, système multi-agent, etc.).
En allant plus loin dans l'analyse et en étudiant plutôt les êtres humains, Jean-François Noubel, chercheur-formateur français (ex-cofondateur d'AOL France, désormais consultant en Intelligence Collective) dans un essai passionnant, Intelligence collective, la révolution invisible, décrit différents niveaux d'intelligences collectives.

 

Trois formes d'intelligence collective humaine

L'intelligence collective (IC) originelle

C'est celle que chacun d'entre nous est capable d'utiliser en petit groupe de façon presque instinctive : dans une équipe de sport collectif, un groupe musical, une troupe, en vie associative ou tout simplement au travail (lors de réunion, ou de projets d'équipes). Le collectif est amélioré par les compétences apportées par chaque personne et la compétence de chacun est sublimée par le fait que le groupe soit soudé.

Ce niveau se caractérise par :

  • un Tout émergeant : l'équipe ou le groupe a un caractère, un style comme si les membres ne faisaient plus qu'un
  • un espace "holoptique" : perception "invisible" en temps réel de chaque membre de ce qui se passe dans le groupe
  • un contrat social ou de valeur
  • une réactualisation permanente des relations entre les membres
  • un objet-lien en circulation, comme un ballon en football, représentant la convergence des individualités vers un objectif - matériel ou symbolique - collectivement poursuivi
  • une organisation apprenante
  • une économie du don : on donne d'abord, on reçoit ensuite une fois que le collectif a gagné en richesse ; en effet, être le meilleur dans une équipe qui perd ne procure pas de satisfaction !

Deux limitations indéniables sont toutefois un frein à l'IC originelle : numérique et spatiale. En gros, le nombre d'individus ne peut être trop grand sans causer de problèmes d'interaction efficace : toujours en sport collectif, un effectif pléthorique provoque très souvent des malentendus et ils doivent toujours se trouver dans un environnement physique proche.

 

L'intelligence collective pyramidale

Intelligence collective pyramidale

Noubel la relie aux évolutions historiques : de la création de l'écriture aux évolutions technologiques des derniers siècles en passant par le développement des grandes civilisations. Communication, circulation du message, recensement et "étiquetage" de chaque homme, commerce, etc.

 

L'Humanité s'est mise en place et s'est développée jusqu'à aujourd'hui en appliquant ce type d'IC pyramidale, respectant les principes de :

  • division du travail : à chacun son rôle dans une hiérarchie bien définie
  • autorité : qu'elle soit sociale, par filiation, par ancienneté, due aux qualifications, etc.
  • normes et standards : sous forme de langage, de lois ou de composants matériels
  • monnaie rare : valeur de change et de réserve, sa rareté est sciemment entretenue pour valider les principes d'intelligence artificielle pyramidale

L'on retrouve les limites de ce type d'intelligence dans ses principes fondamentaux car la hiérarchie définie par la division du travail ne peut être modifiée. L'autorité est dans la main de minorités dirigeantes (souvent en conflit avec les dirigés) ; les normes et standards sont soit trop floues, soit trop rigides et la rareté de l'argent engendre des compétitions qui ne favorisent pas la collaboration.

L'intelligence collective en essaim

Elle est basée sur le comportement des insectes sociaux, qui, alors que chaque insecte est "simple" ou "programmé génétiquement", réussit à engendrer un collectif particulièrement intelligent, s'adaptant parfaitement à son environnement.

Intelligence-collective-en-essaim

C'est un système aveugle ou chaque individualité n'a pas de perception de l'entité émergente ou des attitudes des autres membres. Le domaine de l'économie serait, dans l'Humanité, celui où se manifesterait l'intelligence collective en essaim. En effet, chaque paiement ou transaction financière effectuée simplement s'intègre dans un système monétaire macroscopique, dont nous n'avons aucune visibilité.
La principale limite de ce type d'intelligence en essaim est le risque d'uniformité des membres. Comme les fourmis, les individus sont indifférenciés et les anonymes parmi la multitude d'autres anonymes sont facilement "sacrifiables" et remplaçables. Or chaque être humain est unique et la différenciation est une valeur fondamentale et garant de l'équilibre de l'Humanité.

 

Pour une évolution vers l'intelligence collective globale

Intelligence-collective-globale

En essayant de contourner les limitations des 3 niveaux d'intelligence abordés plus haut et surtout en se basant sur les principes de l'intelligence collective originelle, l'on peut évoluer vers une intelligence collective globale, plus performante. Ceci est possible en ajoutant de nouveaux principes tels une valeur monétaire suffisante, un développement personnel de l'individu, ou encore un système d'information interconnectée avec le cyberespace, etc.

 

Intelligence collective appliquée à l'innovation

L'émergence des nouvelles technologies de l'information, d'Internet et du Web sémantique joue un rôle majeur à partir du 21e siècle pour promouvoir l'intelligence collective globale qui s'apparente déjà à une intelligence collective sur Internet, que d'aucuns appellent le réseau cérébrale planétaire. En effet, de nombreuses applications des principes d'intelligence collective, de travail collaboratif, ou encore de démocratie participative ont émergé grâce à Internet :

  • Les plateformes de partages, de collaboration, d'innovation, d'idéation : que ce soit dans le domaine économique, politique, humanitaire, sociétal, via Internet ou pas (forums ouverts, hackathon, etc.)
  • Wikipédia et autres encyclopédies libres,
  • Google et les moteurs de recherche,
  • Les blogs, arbres de connaissances, tutoriels, How to, etc.
  • Les jeux (vidéo) de rôle multi-joueurs en ligne (MMORPG en anglais),
  • Les réseaux sociaux, Twitter et les hashtags.

 

Intelligence collective en entreprise, ouvrir enfin la boîte à idées

Aujourd'hui dans le monde entrepreneurial, les principes de synergie et de travail collaboratif sont une forme d'intelligence collective. C'est devenu un moyen de développer la créativité et d'amener vers l'innovation. Il est possible d'avoir un cadre d'intelligence collective impliquant tous les intervenants de la société, et pas uniquement les dirigeants ou la recherche et développement. Là encore, les outils sont à disposition pour une entreprise de créer une forme d'intelligence collective afin de stimuler l'innovation en son sein :

Niko Nado

Ne partez pas, ces articles devraient vous intéresser :

 

 

 

 

Vous souhaitez innover ?

Recevez des conseils, des méthodes et des outils pour booster votre créativité et innover !

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de l'innovation !

Merci d'entrer votre email ci-dessous :


Abonnez-vous à la newsletter de l'innovation !