Exemple d’innovation : l’intelligence artificielle

Exemple d’innovation : l’intelligence artificielle

Les recherches concernant l’intelligence artificielle connaissent aujourd’hui un développement sans précédent. Mieux encore, elles ont déjà donné naissance à de multiples produits contribuant à faciliter notre vie au quotidien et des projets relatifs à de futures applications sont toujours en cours de développement en ce moment. Bref, tout cela pour dire que l’intelligence artificielle représente l’une des nouvelles technologies les plus marquantes de notre époque et il se pourrait même que ce soit toujours le cas pour les générations futures.

Afin de faire le point sur ce sujet, nous allons vous présenter dans le cadre de cet article un état des lieux de l’intelligence artificielle, ainsi que de ses conséquences aussi bien sur la vie personnelle que professionnelle des individus. Mais avant toute chose, il est important de bien connaître le sens de ce concept et de commencer par conséquent par une petite définition.

 

Intelligence artificielle : de quoi s’agit-il exactement ?

L’intelligence artificielle (IA) se veut avant tout être une discipline scientifique. Elle s’intéresse au traitement des connaissances et au raisonnement afin d’offrir à une machine les mêmes capacités que l’Homme en matière d’intelligence. On parle plus précisément ici de certaines capacités et fonctions comme la compréhension, le raisonnement, le dialogue, l’apprentissage, l’adaptation et bien d’autres encore.
L’intelligence artificielle est intimement liée à ce que l’on appelle Machine Learning (un terme anglais se traduisant en français par apprentissage automatique). Il s’agit d’un champ d’étude de l’IA qui s’intéresse beaucoup plus à la conception, l'analyse, le développement et l'implémentation de méthodes qui pourraient offrir à une machine la possibilité d'évoluer par un processus systématique et réaliser par conséquent des missions dont elle ne peut s’acquitter avec les algorithmes classiques.

Alphago-vs-Lee-Sedol-GoDe tels procédés existent de nos jours et certains sont même déjà à l’œuvre si l’on ne cite que DeepMind de Google. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, il s’agit d’une intelligence artificielle développée par la société éponyme, laquelle a été rachetée par la firme de Mountain View en 2014. Elle a pour particularité de pouvoir apprendre toute seule sans nul besoin d’une aide extérieure. Et d’ailleurs, l’un de ses produits, AlphaGo l’a déjà montré en surpassant Lee Sedol qui était jusqu’ici le meilleur joueur du monde au Jeu de Go. Mais comme on veut toujours aller plus loin que les autres dans ce secteur très prisé de l’intelligence artificielle, DeepMind intègre aujourd’hui de nouvelles fonctions encore plus intéressantes. On parle plus précisément ici de sa capacité à pouvoir stocker des données et à apprendre de nouvelles informations en se fondant seulement sur celles-ci. Une fonction qui a été rendue possible grâce à l’intégration d’un système hybride que l’on connait actuellement sous le nom d’Ordinateur Différentiel Neuronnal. Grâce à ce système, DeepMind sera ainsi en mesure d’imiter le fonctionnement du cerveau humain et devient de plus en plus indépendant.

 

Les assistants personnels : des produits issus de l’intelligence artificielle

Le développement de l’intelligence artificielle a permis l’émergence d’un grand nombre de produits qui font de plus en plus partie intégrante de notre vie quotidienne. Parmi les produits que l’on rencontre le plus dans notre quotidien, on peut citer à titre d’exemple les assistants personnels qui deviennent de plus en plus nombreux et sophistiqués. D’ailleurs, cela se confirme encore plus avec le marché des assistants virtuels qui est de nos jours marqué par une concurrence rude et féroce entre les différents acteurs. Si Google impose sa présence avec l’assistant Home, Apple ne manque pas non plus de s’affirmer en enrichissant de plus en plus son assistant virtuel Siri, et on ne peut pas en dire moins pour Microsoft et son Cortana.

Peut-être que vous en avez déjà entendu parler, mais il s’agit tous là d’assistants virtuels qui se contrôlent par la voix et qui vous permettent de demander absolument toutes les informations que vous souhaitez obtenir. En effet, ils se comportent comme de véritables moteurs de recherche, mais avec un usage plus pratique et plus confortable. En usant tout simplement de la voix, on peut obtenir des informations sur le trafic, sur la météo, etc., il est même possible d’utiliser ces assistants pour commander une pizza ou appeler un taxi. Bref, ces produits issus de l’intelligence artificielle viennent faciliter nos différentes activités au quotidien.

 

Intelligence artificielle et santé

La santé figure aussi de nos jours parmi les domaines dans lesquels l’intelligence artificielle s'intègre de plus en plus. En effet, les applications conçues et développées à cette fin sont nombreuses, et ce, au même titre que les acteurs qui y investissent. Parmi les plus populaires en ce moment, on parlera spécialement du projet et des réalisations des entreprises suivantes :

  • DeepMind Health, la division santé de la société DeepMind (filiale de Google), s’est liée en partenariat avec le département de radiothérapie du centre hospitalier universitaire de Londres (UCLH). Le but visé de ce partenariat est notamment d’appliquer le Machine Learning à la radiothérapie. Ce qui peut ainsi améliorer le traitement pour les cancers de la tête et du coup. Le projet est en ce moment en cours de développement et on ne sait pas encore quand il sera opérationnel.

 

  • Bien qu’elle soit encore peu connue, la société française DreamUp Vision est également un acteur non négligeable dans le domaine de l’intelligence artificielle et plus particulièrement celle liée à la santé. En effet, cette jeune entreprise est à la source d’un projet innovant et prometteur pour le traitement des maladies de l’œil. Pour cela, elle a développé une intelligence artificielle qui a la capacité de détecter les infections oculaires en se servant uniquement de photographies. Ensuite, celles-ci seront analysées par une machine, laquelle réalisera un diagnostic quasi immédiat par le biais d’une comparaison.
  • Microsoft se montre aujourd’hui un peu discrète en ce qui concerne le développement d’intelligence artificielle dédiée à la santé, mais la société travaille bien sur un projet d’envergure. En effet, ce géant de l’informatique ambitionne de créer une méthode IA permettant d’éliminer le cancer. Pour le moment, le projet est encore au stade de développement. Toutefois, de premiers tests pourraient bien être réalisés très prochainement.

 

Intelligence artificielle et voitures autonomes

S’il y a un secteur dans lequel l’intelligence artificielle est de plus en plus présente, c’est bien le secteur automobile. En effet, les acteurs automobiles investissant dans cette nouvelle technologie se sont multipliés ces dernières années et il en est de même pour les projets qui sont en cours. À titre d’exemple, on peut citer Google et sa Google Car, une voiture autonome et connectée qui a la capacité de se conduire toute seule sans l’intervention d’un chauffeur. Utilisant en grande partie les technologies issues de l’IA, cette voiture sait comment contourner les obstacles et éviter les accidents. D’ailleurs, des tests sur des routes publiques ont déjà été réalisés et les résultats sont plutôt prometteurs.

Model-X-Tesla

Model X - Tesla

Par ailleurs, quand on parle de voitures connectées, on ne peut pas non plus faire abstraction de celles développées par Tesla. Ce fabricant automobile fait en effet partie de ceux qui investissent le plus aujourd’hui dans l’intelligence artificielle et certains de ses produits sont même déjà en ventes sur le marché.

Enfin, il ne faut pas non plus oublier Apple et son projet ambitieux connu sous le nom de code « Titan ». Ce géant d’internet conçoit en effet actuellement une voiture électrique et autonome baptisée Apple Car. Bien que sa sortie ne soit pas prévue avant l’année 2020, les rumeurs autour d'elle suggèrent qu’il s’agira d’une voiture intelligente aux caractéristiques très intéressantes.

 

Intelligence artificielle et justice

L’idée peut certes nous paraitre absurde et irréaliste, mais c’est bel et bien la réalité en ce moment ! En effet, l’intelligence artificielle tend peu à peu à intégrer le monde de la justice, et ce, de différentes manières. Il y a par exemple celle qui s’efforce de trouver une méthode pour rendre une partie de la justice automatique. Un projet qui pourrait notamment se détacher des lourdes procédures qui peuvent parfois être longues et préjudiciables. Grâce l’IA, il est aussi de nos jours possible d’utiliser un avocat virtuel. Une telle pratique est désormais disponible aux États-Unis avec Peter, fruit d'un jeune talent français.

L'IA se présente comme une excellente alternative pour perdre moins de temps et gagner en efficacité. Enfin, un système d’intelligence artificielle est également arrivé à prédire les verdicts de nombreux procès de la Cour européenne des droits de l’homme, et ce, avec un taux de réussite de 79 %. Finalement, les recherches sur l’intelligence artificielle sont aujourd’hui très développées et permettent la réalisation de choses vraiment impressionnantes. Cependant, il faut savoir qu’elle aussi a ses propres limites.

 

Les limites de l’intelligence artificielle

I_Robot_-_RunaroundComme toute chose, l’intelligence artificielle a aussi ses limites ! En effet, il est nécessaire d'encadrer cette nouvelle technologies afin d'éviter les dérives.
Il existe ce que l’on appelle les Trois lois de la Robotique, lesquelles mettent en exergue les différentes limites que ne doit pas dépasser l’intelligence artificielle.

Les règles en question ont été tirées de la science-fiction, mais leur application s’étend à la réalité étant donné que les robots, principaux produits de l’intelligence artificielle, n’existaient auparavant que dans les histoires de ce genre. Ainsi, ces lois édictées par l'écrivain de science-fiction Isaac Asimov s’énoncent comme suit :

  • Loi n° 1 : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger ;
  • Loi n° 2 : Un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi ;
  • Loi n° 3 : Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi.

 

Eddy Andriamanalina

Ne partez pas, ces articles devraient vous intéresser :

 

 

 

 

Vous souhaitez innover ?

Recevez des conseils, des méthodes et des outils pour booster votre créativité et innover !

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de l'innovation !

Merci d'entrer votre email ci-dessous :


Abonnez-vous à la newsletter de l'innovation !