Faites tourner la roue de Deming pour résoudre vos problèmes !

Faites tourner la roue de Deming pour résoudre vos problèmes !

Au sein d’une entreprise, les problèmes auxquels sont confrontés les dirigeants sont nombreux et de diverses natures. Pour les résoudre, ces derniers font souvent appel à leur propre imagination et ne procèdent pas avec méthode. Bien sûr, cela n’apporte pas dans la plupart des cas des résultats satisfaisants et peut même contribuer à empirer les choses. C’est pourquoi nous vous présentons aujourd’hui une méthode encore peu connue de tous (surtout comparée à d’autres méthodes comme le QQOQCCP), mais qui justifie tout de même d’une grande efficacité si l’on se base sur les rapports des individus, groupes ou entreprises qui s’en sont déjà servis.

William Edwards DemingLa méthode dont on parle ici se nomme « la Roue de Deming ». Tel que nous l’avons dit précédemment, elle n’est pas encore très populaire. Toutefois, beaucoup d’entreprises et de groupes s’en servent de nos jours dans le cadre de la réalisation de leur mission et, surtout en ce qui concerne la résolution de problèmes. Le développement qui suit vous permettra de mieux connaître la portée de cette méthode et de mieux comprendre son intérêt.

 

La roue de Deming : une démarche cyclique d’amélioration

La roue de Deming est avant tout une démarche cyclique d’amélioration. En d’autres termes, elle permet d’améliorer une situation donnée afin qu’elle puisse répondre à ce que l’on cherche et aboutir aux résultats attendus.

Cette méthode tire son nom de son créateur William Edwards Deming, un statisticien américain qui a énormément contribué à populariser la méthode de gestion de la qualité PDCA (Plan, Do, Check et Act) durant les années 1950. D’ailleurs, la méthode qu’il a inventée s’apparente largement à cette dernière, si ce n’est une copie améliorée et très bien structurée.
Le principe de la roue de Deming est très simple ! Il s’agit de remettre en question les solutions et les actions que l’on vient de mener pour pouvoir les améliorer encore et toujours. Comme vous vous en doutez déjà probablement, son objectif est donc de trouver le meilleur scénario possible pour une situation ou encore la solution finale à un problème.

Pour ce faire, la roue de Deming suit un processus particulier qui consiste en le suivi de différentes étapes bien définies et bien structurées à savoir :

  • Plan que l’on peut traduire par préparer ou planifier ;
  • Do pour réaliser, développer et mettre en œuvre ;
  • Check pour vérifier et contrôler
  • Act pour agir, ajuster, réagir et améliorer.

Le paragraphe qui suit vous en dit plus sur ce sujet.

 

Quelles sont les différentes étapes de la roue de Deming ?

Tel qu’il est dit plus haut, la méthode de la roue de Deming se structure en quatre étapes distinctes que ses utilisateurs doivent scrupuleusement suivre afin de trouver solutions à un problème ou des améliorations à une situation. Les voici toutes :

  • Plan : le travail consiste ici à planifier et préparer ce que l’on souhaite faire ou réaliser. L’objectif est notamment d’identifier le problème réel ainsi que ses sources afin d’ensuite mettre au point un plan d’actions à suivre pour le résoudre. L’élaboration d’un cahier de charges peut donc être nécessaire et les actions à réaliser doivent être établies suivant un certain ordre sur un calendrier. Ici, afin de vous faciliter la tâche, vous pouvez vous servir d’un grand nombre de méthodes dans chaque démarche d’identification et d’analyse des problèmes. Le QQOQCCP peut par exemple vous être d’une grande utilité au même titre que la méthode du Brainstorming ou encore de celle du Diagramme d’Ishikawa.
  • Do : après la planification, il convient notamment de passer à la mise en œuvre et à la réalisation des actions planifiées. L’objectif consiste donc en la mise en exécution du plan d’action précédemment défini et la mise en place des ressources nécessaires en vue de le réaliser. Le mieux serait ici de commencer par une définition de la zone d’expérimentation puisque toutes les actions doivent toujours être précédées d’un test. Il est donc nécessaire de définir un échantillon pour le test afin d’ensuite mettre en œuvre toutes les actions prévues dans le plan.
  • Check : après la mise en œuvre des actions définies dans le plan, il convient maintenant de mesurer et de vérifier les aboutissements des actions menées. Ici, on devrait donc pouvoir vérifier si les ressources déployées produisent bien les résultats attendus. Bien sûr, cela devra commencer par la vérification de ces résultats après la fin de l’étape précédente. Une fois que c’est fait, il faudra ensuite procéder à une comparaison des résultats obtenus face à la situation à partir de laquelle on est parti. Il suffira par la suite de déterminer et définir les causes des écarts qui se trouvent entre les actions réalisées et les prévisions de départ ou les objectifs posés.
  • Act : par rapport à ces écarts, il convient maintenant de mettre en place les correctifs nécessaires pour ajuster et réajuster la situation. Cela permettra de l’améliorer et d’atteindre peu à peu les résultats attendus ainsi que les objectifs posés durant l’étape de la planification. Plusieurs sont donc à voir ici. Il faudra tout d’abord déterminer les causes qui ont conduit à la non atteinte des objectifs. Ce qui mènera par la suite à définir de nouvelles actions correctives et à élaborer des systèmes anti-erreur. Une fois que l’on a atteint le niveau optimum des améliorations, il ne reste plus maintenant qu’à rendre ces solutions formelles et à les adopter au cas où des problèmes du même genre apparaitraient de nouveau. Bref, le cycle s’arrête là !

 

La mise en œuvre de la roue de Deming

Tout ce que nous avons vu dans le paragraphe précédent ne relève que de la partie théorique de la méthode de la roue de Deming. Afin de la mettre en œuvre dans la pratique, vous aurez besoin de certains outils capables de rendre la méthode tangible et donc plus efficace.

Ainsi, commencez par dessiner un cercle ou prendre un objet circulaire. Divisez-le en quatre parties égales et ajoutez dans chaque partie une lettre représentant chaque étape de la méthode soit le P, le D, le C et le A. A chacune des étapes, votre roue devrait donc avancer d’un quart de tour, ce qui signifie que vous progressez et que vous n’êtes pas loin de trouver les solutions à votre problème. Aussi, une « cale » doit être prévue sous la roue de Deming afin de marquer l’enchaînement logique suivant lequel les étapes doivent être suivies et aussi afin de représenter l’étape où vous vous trouvez à tel ou tel moment. Si vous arrivez à bien respecter les étapes à suivre, tout devrait se dérouler comme il faut et vous aurez la possibilité de trouver les solutions aux problèmes auxquels vous ou votre entreprise est confrontée.

Enfin, maintenant que vous savez tout ce qu’il faut savoir sur la méthode de la roue de Deming, il ne vous reste plus qu’à la mettre en œuvre afin de mieux découvrir son intérêt et profiter de ses avantages. Toutefois, nous tenons toujours à vous préciser que seule le suivi de manière scrupuleuse de ces étapes est en mesure de vous offrir des résultats rapides et des améliorations nettes.

Eddy Andriamanalina

Ne partez pas, ces articles devraient vous intéresser :

 

 

 

 

Vous souhaitez innover ?

Recevez des conseils, des méthodes et des outils pour booster votre créativité et innover !

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de l'innovation !

Merci d'entrer votre email ci-dessous :


Abonnez-vous à la newsletter de l'innovation !