Comment générer au moins 108 idées en 30 minutes grâce au Brainwriting

Comment générer au moins 108 idées en 30 minutes grâce au Brainwriting

 

Le Brainwriting est une méthode de créativité permettant la génération d’un grand nombre d’idées et favorisant l'innovation au sein de l'entreprise. Cette méthode permet d’aller au-delà de certains problèmes identifiés lors de l’utilisation d’une méthode cousine très célèbre : le Brainstorming.

En effet, le Brainstorming peut présenter certaines difficultés selon la typologie du groupe auquel on souhaite s’adresser. Parfois, lors d’une séance, des individus prennent le lead sur le reste du groupe, qui se met alors en retrait. De la même manière des personnes plus timides pourront avoir du mal à faire valoir leurs idées face à un groupe plus à l’aise.

Dans ces situations, le Brainwriting est la méthode de génération d’idées idéale !

Cette méthodologie conserve des principes communs au Brainstorming : le respect des idées, le lâcher prise, l’alimentation des idées des uns par celles des autres sont également de mise. Mais l’exercice se fait ici dans le silence le plus total ! L’écrit remplace l’oral, au lieu de scander ses idées spontanément, on les note et on lit celles des autres. Il n’est plus question de captiver l’auditoire pour faire valoir son idée. Tout le monde, peu importe son tempérament, sera entendu (ou du moins lu).

À partir de ces principes de base et autour de problématiques bien définies, les séances de Brainwriting peuvent être conduites de différentes façons.

 

La méthode 6-3-5

Le nom de la méthode indique les éléments clés : 6 personnes par groupe donnant chacune 3 idées par round de 5 minutes.

Chaque personne a 5 minutes pour noter 3 idées autour de la problématiques définie auparavant. A l’issu du round, elle passe la feuille à un autre membre de son groupe. Ce membre note à son tour 3 idées en réponse à celles du premier auteur, et ainsi de suite jusqu’à ce que la feuille retourne à la personne ayant émis les 3 premières idées.

Un groupe peut alors générer 108 idées en 30 minutes, incroyable non ?

 

La “Pool Method”

Brainwriting

Cette méthode se rapproche de la méthode 6-3-5 sur le fond et diffère dans la forme.

On forme des groupes de 5 à 8 personnes réunies autour d’une table. Chacun a une feuille sur laquelle il note 3 idées découlant de la problématique définie au préalable. Au lieu de la passer à son voisin comme dans la méthode 6-3-5, la personne va poser sa feuille au centre de la table. Ensuite, chaque participant prend une autre feuille dans la pile et y ajoute 3 idées. L’atelier n’est pas rythmé par des rounds, cela se passe selon la cadence de chacun dans un temps défini, par exemple 30 minutes.

Cette méthode permet de générer encore une fois un grand nombre d’idées mais on ne peut pas évaluer par avance la quantité qui va émerger.

 

La méthode numérique : la plateforme d’idéation

ideation_plateforme

 

La plateforme d’idéation permet de lancer une séance de Brainwriting dématérialisée.

Plus besoin de se retrouver au même endroit, à un moment donné ou en nombre restreint. On sait que les bonnes idées peuvent germer à tout moment, et qu’une séance sur un temps imposé peut réduire la spontanéité des participants.

Cette méthode permet d’engager un nombre non limité de participants autour d’une problématique définie. La séance de Brainwriting prendra le nom de “challenge et pourra durer sur une période bien plus longue, de préférence entre 2 et 4 semaines.

Chacun des participants est invité à soumettre une idée. Les autres membres du challenge pourront alors enrichir les idées des autres autant qu’ils le souhaitent.

Au delà même des idées, les participants pourront illustrer leurs propos par des documents, des vidéos, des sites web…

L’animateur choisit la façon de procéder qui lui semble la plus efficace selon la problématique. La méthode 6-3-5 ou la “Pool Method peuvent tout à fait être appliquées ici. La différence est que les participants peuvent être à des milliers de kilomètres les uns des autres par exemple, ou que l’on peut constituer autant de groupes que l’on souhaite. On peut aussi envisager d’engager des parties prenantes que l’on ne pourrait réunir de manière physique comme les clients, les fournisseurs, les investisseurs...

Si un groupe peut générer 180 idées en 30 minutes, imaginez le nombre d’idées reçues si l’on challenge 10 groupes sur 2 semaines !

Autre attrait de cette méthode, son aspect informatique facilite la phase de tri qui suit une séance de Brainwriting. Plus besoin de recopier dans un fichier les idées (parfois illisibles) écrites à la main ! La suite du processus d’innovation est simplifiée.

 

On notera pour conclure qu’on ne peut passer outre certains points cruciaux pour le bon fonctionnement de ces ateliers, quelque soit la méthode employée. Il faut absolument poser une problématique et animer les ateliers, qu’ils soient présentiels ou à distance via une plateforme collaborative.

Si votre choix s’oriente vers une plateforme d’idéation, découvrez notre solution pour l’innovation et l’idéation. Notre équipe pourra aussi vous apporter son expertise sur les différents moyens de définir la problématique de votre challenge, ou sur la façon la plus adéquate d’engager les participants. N’hésitez pas à nous contacter.

Camille Ganzin

 

Découvrez également :

1 commentaire

Trackbacks & Pingbacks

  1. Comment favoriser l'innovation au sein de votre entreprise ? - SeeMy : Plateforme collaborative pour l'innovation juin 23, 2016 (5:31 )

    […] Brainwriting : contrairement au brainstorming qui s’organise autour de la parole, le brainwriting – comme son nom l’indique – fonctionne en notant ses idées sur un support. Le principe consiste à échanger les notes de chaque participant afin d’élaborer les idées de chacun. […]

 

 

 

 

Vous souhaitez innover ?

Recevez des conseils, des méthodes et des outils pour booster votre créativité et innover !

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de l'innovation !

Merci d'entrer votre email ci-dessous :


Abonnez-vous à la newsletter de l'innovation !