Exemple d’innovation : les applications originales des casques de réalité virtuelle !

Exemple d’innovation : les applications originales des casques de réalité virtuelle !

 

On parle de plus en plus de réalité virtuelle ou encore de réalité augmentée.

Les exemples d’application concrète en sont encore pour le moment au stade expérimental et touchent principalement l’univers de l’entertainment. Mais les chercheurs de différents milieux s’interrogent de plus en plus sur cette technologie.

Nous allons nous intéresser à des mises en oeuvres qui au premier abord peuvent paraître surprenantes, mais qui n’en sont pas moins intéressantes dans leur finalité.

 

La réalité virtuelle s'invite chez vous !

Realyz est une start-up qui accompagne l’agence Daniel Moquet afin de travailler différents agencements extérieurs à présenter à leur clients. Le but étant, vous l’aurez deviné, de vous immerger virtuellement dans votre éventuel futur “chez vous” :

 


Aménagement extérieur et réalité virtuelle par OuestFranceFR

 

Des applications pour les animaux ?

Un exemple cette fois-çi un peu surréaliste, la réalité virtuelle dans le monde des volailles. Non vous ne rêvez pas !

Poulet-virtuel-530x395

A l’heure actuelle, aux Etats-Unis les poulets sont trop nombreux pour vivre en plein air, l’idée serait donc de les habituer depuis leur plus jeune âge à vivre en cage sur un tapis roulant avec ce fameux casque afin de leur donner l’illusion d’être en plein air auprès de leur congénères et ce depuis leur espace confiné, garantissant de ce fait la sécurité contre d’éventuels prédateurs mais aussi de favoriser leur moral !
Ce projet pourrait aussi être utilisé pour des traitements sur d’autres animaux fermiers ou encore pour des animaux de zoo.

L'innovation au service de la médecine

L’univers médical s’intéresse également à cette technologie, et plus particulièrement la neurochirurgie.
Il s’agit d’une première mondiale réalisée au CHU d’Angers, grâce à un casque de réalité virtuelle un patient guide en direct le neurochirurgien pendant l’opération !

Le but de cette technique est de tester la vision du patient pendant que le neurochirurgien stimule directement des endroits du cerveau afin d’étiqueter les zones à épargner.

A terme, il est question de développer cet axe technologique pour l’adapter sur des tests de langage ou pour conditionner les patients avec des images relaxantes.

Pierre-Yves Mestre

 

 

 

 

Vous souhaitez innover ?

Recevez des conseils, des méthodes et des outils pour booster votre créativité et innover !

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de l'innovation !

Merci d'entrer votre email ci-dessous :


Abonnez-vous à la newsletter de l'innovation !