Uséo sort la troisième édition de son étude annuelle sur les Réseaux Sociaux d’Entreprise

Depuis trois ans, Uséo (cabinet de conseil indépendant) réalise chaque année une étude sur le marché des solutions de Réseau Social d'Entreprise. Cette année, 28 logiciels ont été évalués selon deux grands types d'usage : relationnel et conversationnel. Le cabinet de conseil et d'assistance à maîtrise d'ouvrage a même encore affiné sa méthodologie en pondérant les critères.

Une évolution générale du marché et des solutions des éditeurs

Le premier constat est que l’offre a désormais atteint la maturité, notamment chez les éditeurs en SaaS. La moitié des solutions étudiées dans cette étude a atteint le carré de l’intelligence collective qui requiert un potentiel relationnel et conversationnel important.

MatricePS_useo_110201

SeeMy, à la pointe des éditeurs en SaaS, reste encore cette année une des solutions les plus représentatives de cette notion d'intelligence collective :

"La version 3.0 de SeeMy introduit la notion de temps réel dans le marché des réseaux sociaux d’entreprise. A la manière de Google Wave, la collaboration va se faire par des discussions, mais là où Google Wave peinait à présenter clairement ses usages, SeeMy parvient à mettre en scène le concept en l’adaptant au contexte de l’entreprise.

SeeMy est capable de s’insérer dans différents contextes et de couvrir de multiples usages comme le partage d’information et d’expertises, la coproduction, la discussion, la co-innovation... L’outil articule tout cela dans un ensemble intuitif et ergonomique à l’utilisation, possédant un fonctionnement familier des utilisateurs des outils grand public (Facebook, Twitter…). Ce réel atout que possède SeeMy maximise les chances de réussite d’une des phases les plus critiques d’un projet de déploiement : l’adoption de l’outil par les utilisateurs." - source Uséo

Le positionnement des éditeurs en SaaS par rapport aux éditeurs traditionnels et à l'Open Source

On nous demande souvent comme se positionne SeeMy par rapport aux gros éditeurs que sont Microsoft ou encore IBM, la même question revient également parfois à propos de l'Open Source. L'étude Uséo répond parfaitement à cette question :

"Les outils en Saas ont de manière générale une architecture plus à même d’encourager la conversation. Ce sont des outils ayant souvent une forte proposition d’usage, justement centrée sur la conversation. [...]

Les outils d’infrastructure sont eux, plus polyvalents, plus centrés sur la ressource que sur la conversation. C’est un positionnement souvent inévitable du fait d’une mise en scène historique très arborescente. Il est ainsi plus facile pour un outil tel que Sharepoint d’évoluer sur le plan relationnel que sur le plan conversationnel, celui-ci remettant trop en cause la logique générale de l’outil. [...]

L’offre open source, elle, est encore en retrait en termes de maturité fonctionnelle. Cela se ressent nettement sur le potentiel social qui est encore faible. On reste souvent sur des fonctions standard, mais cette offre possède l’avantage non négligeable de la souplesse." - source Uséo

Découvrez la totalité de l'étude, gratuitement téléchargeable, sur le site d'Uséo.

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

*

*

 

 

 

 

Vous souhaitez innover ?

Recevez des conseils, des méthodes et des outils pour booster votre créativité et innover !

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de l'innovation !

Merci d'entrer votre email ci-dessous :


Abonnez-vous à la newsletter de l'innovation !